Cours avec Monsieur M2.

Classé dans : Révélation | 1 commentaire(s)

23
11 | 09

Académie Royale des Beaux Arts, 11h du matin, cours de philosophie de l'art.

Monsieur M2 a demandé à chacun des élèves d'expliquer le thème de sa recherche et la forme qu'il allait employer.
J'ai parlé en premier, concernant mes travaux de dessin, j'ai dit que je travaillais en ce moment des petits formats, à partir de 2 types de modèles :
  • Premier type de modèles, des impressions A4 de photos me représentant, prises de nuit, avec un téléphone portable durant les 3 dernières années.
  • Deuxième type de modèle, une peinture grand format peinte précédemment (l'ange), que je reproduisais au bic, assise sur mon canapé en la morcelant. J'ai justifié mes choix, de format, de technique et d'approche du travail par mon état physique, je ne peux pas me faire violence comme je l'ai fait jusque là, j'ai besoin d'une mise à distance.
Monsieur M2 m'a dit que le fait d'être enceinte était trop important pour ne pas être mentionné. Il a amené l'idée de parallèle entre la prolifération des œuvres et l'évolution de ma grossesse.
Pour l'écriture, j'ai donné mon intention d'aborder mon mémoire par un récit chronologique de l'évolution de mon travail.
Puis, les autres élèves présents ont décrit leurs travaux. J'écoutais leurs exposés, quand j'ai été interpellée par la réaction de Monsieur M2 à l'exposé d'un d'entre eux. Cet élève utilisait lui aussi des impressions de photos comme modèle pour peindre. Ses photos, prises lors d'un tournage, avec un téléphone portable, étaient des décors. Il pensait ainsi disposer d'un support neutre
La réaction de monsieur M2 au terme neutre fut celle-ci:
-Ces photos sont intimes. Le passage du temps, lui-même devient le sujet du récit, chacune de ces images est la preuve de ta présence quelque part, peu importe le décors. Le modèle de téléphone , l'imprimante que tu as utilisée sont des partis pris".
J'avais l'impression que chacune des phrases m'était adressées.
Les termes qu'employait le professeur alimentaient une intuition sur les formes que j'allais employer pour mon travail : coupe, continuité-discontinuité, isolation.
C'est ce jour là que j'ai décidé de demander à Monsieur M2. de suivre mon mémoire. Il a doté mon mémoire d'une plastique.

Commentaires

Le 27 avril 2010 admin à dit :

Je n'ai plus jamais revu cet élève à ce cours.

Fil des commentaires de cet article

Ecrire un commentaire




Quelle est la dernière lettre du mot hqji ? :